Accueil A la une GRAAD Think Tank Burkina : la Covid-19 a entrainé une baisse du produit intérieur brut

GRAAD Think Tank Burkina : la Covid-19 a entrainé une baisse du produit intérieur brut

Le Groupe de Recherche et d’Analyse Appliquées pour le Développement (GRAAD Think Tank Burkina) a mené une étude sur les impacts économiques de la Covid-19 sur les économies africaines, la cohésion et la gouvernance. Les résultats issus de cette étude engagée depuis 2020, ont été dévoilés ce jeudi 20 juillet 2023 lors d’un café de presse.

Dénommé « impact socio-économiques de la Covid-19 sur les économies africaines, la cohésion sociale et la gouvernance : Evidence du Burkina Faso, du Bénin et de l’Afrique du sud », le projet de recherche s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre l’African School of Economics (ASE) du Bénin et le Centre for the Study of Violence and Reconciliation (CSVR) de l’Afrique du sud avec le soutien financier et technique du Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI-Canada). Objectif, analyser les impacts micro et macroéconomique de la crise sanitaire afin de proposer des stratégies pour faire face aux crises futures similaires.

Selon les résultats issus de cette étude, la Covid-19 a entrainé une baisse du Produit Intérieur Brut (PIB), soit de 5,2% à 1,9%  au niveau de l’économie globale. De même, des enquêtes menées sur certaines entreprises, on note une baisse de chiffre d’affaire allant de 14% à 17%. « Nous avons pu également identifier une baisse des recettes fiscales qui a induit un déficit budgétaire qui équivaut au double de la situation avant Covid-19 », note Dr Goutiéni D Lankoandé, secrétaire exécutif du GRAAD Burkina, coordinateur du projet.

Des avantages notables

Dr Lankoandé fait savoir que pendant la période Covid, les ménages ont vu leurs revenus baisser de 28%. En sus, la Covid-19 a entrainé une détérioration de la cohésion sociale d’environ 5,09 %. Ceci a été favorisé par l’accentuation des mesures de ripostes qui ont engendré une certaine méfiance qui s’est par la suite répercuté sur la cohésion sociale.

Par ailleurs, le Coordinateur du projet révèle que la Covid-19 n’a pas fait que bouleverser les relations entre les hommes. Elle a aussi permis de rétablir l’ordre et l’équilibre de la famille. « Certains ménages enquêtés ont pu noter qu’ils ont eu des relations plus cordiales avec leurs enfants et épouses. Dans le cas des entreprises, poursuit-il, le Covid a été une source de croissance de chiffre d’affaire ».

Précisons qu’il s’agit là de données préliminaires présentées à la presse en prélude à la parution du rapport. Le GRAAD compte ainsi élargir la réflexion sur les mesures d’anticipation des crises similaires en vue de protéger les vies en même temps que l’économie.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Qualité de l’eau en Afrique : les 6 recommandations cruciales de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis six recommandations à l’inten…