Accueil A la une Changement climatique : une menace pour la santé mondiale, selon le rapport de l’OMM

Changement climatique : une menace pour la santé mondiale, selon le rapport de l’OMM

Le rapport annuel 2023 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) met en lumière l’impact dévastateur du changement climatique sur la santé et appelle à des mesures urgentes pour atténuer ses effets.

Les populations les plus vulnérables sont confrontées à des défis croissants en raison d’événements météorologiques extrêmes, de la dégradation de la qualité de l’air et des conséquences sur la sécurité alimentaire et hydrique.

Selon le Secrétaire général de l’OMM, M. Petteri Taalas, les vagues de chaleur de cette année et l’émergence d’El Niño en 2023 augmentent la probabilité de records de température, posant un défi majeur à l’échelle mondiale. Il souligne la nécessité d’investissements et de collaborations pour renforcer les services climatologiques, offrant un soutien crucial au secteur de la santé.

Le rapport met en avant des dispositifs concrets, tels que les systèmes d’alerte précoce en cas de chaleur extrême, la surveillance du pollen pour les allergies, et la surveillance satellitaire des maladies climatiques. Cependant, il souligne que malgré les données fournies par les services météorologiques et hydrologiques nationaux, leur utilisation dans le secteur de la santé reste limitée.

Les alertes précoces

Un point crucial souligné dans le rapport est l’importance des alertes précoces. D’ici 2030, on prévoit 560 catastrophes par an, avec des taux de mortalité huit fois plus élevés dans les pays disposant d’une faible couverture d’alertes précoces. La section spéciale sur la chaleur extrême révèle des sous-évaluations des impacts, avec une mortalité estimée à 30 fois le nombre enregistré actuellement.

La crise climatique aggrave également la pollution de l’air, responsable de 7 millions de décès prématurés par an. Les vagues de chaleur contribuent à cette menace, exacerbant les risques pour la santé.

L’insécurité alimentaire est également en augmentation, touchant 98 millions de personnes de plus en 2020 en raison des effets cumulés des sécheresses et des journées de canicule.

Le rapport souligne que le changement climatique intensifie les risques pour la santé, notamment la propagation de maladies infectieuses. Il appelle à une action concertée entre les secteurs de la santé et de la climatologie pour protéger la santé mondiale face à cette crise croissante.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …