Accueil A la une En Ouganda, une usine d’engrais à base d’hydrogène pour renforcer la sécurité alimentaire

En Ouganda, une usine d’engrais à base d’hydrogène pour renforcer la sécurité alimentaire

En Ouganda, le gouvernement a récemment signé un partenariat avec Industrial Promotion Services (IPS), un développeur kenyan de projets durables, et Westgass International, une entreprise norvégienne spécialisée dans les énergies vertes. Ce partenariat permettra la construction d’une usine d’engrais verts à base d’hydrogène à Karuma, dans le district de Kiryandogo.

Cette initiative, prévue pour décarboniser les engrais agricoles, profitera de la proximité avec la centrale hydroélectrique de Karuma, d’une capacité de 600 MW. La future usine, dont la concrétisation a été officialisée le 15 février 2024 à Kampala, vise à accroître la production nationale d’engrais et à améliorer la sécurité alimentaire dans un contexte où 16,4 millions d’Ougandais font face à une consommation alimentaire insuffisante selon les données du Programme alimentaire mondial au 9 janvier 2023.

Le ministère ougandais de l’Énergie et du Développement minéral prévoit d’augmenter la production d’engrais azotés à environ 200 000 tonnes par an grâce à ce projet, utilisant 100 MW d’électricité de la centrale de Karuma. Cet engrais, composé principalement d’ammoniac, sera obtenu par la combinaison de l’azote de l’air et de l’hydrogène, stimulant la croissance des plantes. Toutefois, la gestion appropriée est cruciale pour éviter des dommages environnementaux.

Avec un investissement de 400 millions de dollars, le projet vise également à réduire la dépendance de l’Ouganda vis-à-vis des importations d’engrais, qui ont atteint plus de 56 millions de dollars en 2022, principalement en provenance de la Russie et de l’Arabie saoudite. Westgass, la société norvégienne impliquée, souligne que cette initiative favorisera un développement économique à faible émission de carbone en exploitant les ressources naturelles de l’Ouganda et des technologies innovantes.

Le gouvernement ougandais bénéficie du soutien financier d’institutions internationales telles que l’Agence norvégienne de coopération au développement (Norad) et le Fonds d’investissement norvégien pour les pays en développement (Norfund) pour la réalisation de cette usine de fabrication d’engrais verts à base d’hydrogène.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Le Sénégal crée une autorité de gestion de l’eau

Le Président sénégalais, Bassirou Diomaye Diakhar Faye a annoncé la création d’une a…