Accueil A la une Mortalité maternelle et néonatale : 12 maternités adoptent les normes SONU

Mortalité maternelle et néonatale : 12 maternités adoptent les normes SONU

Le Ministère de la santé bénéficie d’un soutien significatif pour améliorer la qualité des soins obstétricaux et néonatals d’urgence (SONU). Douze établissements de santé reçoivent des équipements médicaux dans le but de réduire la mortalité maternelle et néonatale. La cérémonie de remise des équipements a eu lieu le jeudi 4 avril 2024 au Ministère de la santé.

L’objectif principal du Ministère de la santé est d’éviter les décès maternels en améliorant les soins d’urgence en obstétrique et néonataux. Grâce au soutien de la Banque mondiale via le projet SWEDD, douze maternités sont mises aux normes SONU, ce qui améliore les indicateurs de santé maternelle et néonatale.

Le Directeur de cabinet du Ministre de la santé, Enagnon Pétas Akogbeto, a reconnu les progrès récents tout en soulignant la nécessité de redoubler d’efforts. Bien que les données récentes montrent une réduction de la mortalité néonatale et maternelle, des actions supplémentaires sont nécessaires pour maintenir cette tendance positive.

« La récente enquête par grappes à indicateurs multiples montre en ce qui concerne la mortalité néonatale que nous sommes passés de 30 décès à 23 décès pour 1.000 naissances vivantes de  2017 à 2022 et également pour la première fois nous avons enregistré pendant deux années consécutives moins de 1.000 décès maternels par an dans nos formations sanitaires. Mais nous devrons redoubler d’efforts et poursuivre les interventions majeures en cours », a-t-il fait savoir.

En saluant le soutien du projet SWEDD, le Directeur de cabinet a exprimé la volonté du gouvernement de garantir que chaque femme puisse accoucher sans craindre pour sa vie. Les équipements fournis comprennent des instruments pour les salles d’accouchement, les salles de dilatation, les soins post-partum, les unités d’hospitalisation et de stérilisation.

Les établissements de santé bénéficiaires comprennent les centres de santé de Cobly, Pahou et Tourou, ainsi que les hôpitaux de zone de Natitingou, Bassila, Banikoara, Kandi, Aplahoué, Klouékanmè, Djidja, Covè et Ouidah.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …