Accueil A la une Journée internationale de conservation de l’écosystème des mangroves : l’appel de l’UNESCO

Journée internationale de conservation de l’écosystème des mangroves : l’appel de l’UNESCO

A l’occasion de la journée internationale de conservation de l’écosystème des mangroves, l’Organisation des Nations Unis pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a réitéré l’importance de protéger cet écosystème des mangroves. Elles conditionnent la vie de la population mondiale et constitue par ricochet, « un havre de vie ».

Les mangroves sont des écosystèmes rares, spectaculaires et prolifiques à la frontière entre la terre et la mer. Ces écosystèmes contribuent au bien-être notamment à la sécurité alimentaire et à la protection de communauté côtière du monde entier. Aussi, soutiennent-elles une riche biodiversité et fournissent un habitat d’alevinière et de croissance précieux pour les poissons et les crustacés. Afin de leur permettre de remplir convenablement leur fonction de protection de l’environnement, il est d’une importance cruciale de participer davantage à leur protection. Cela y va non seulement de la survie de l’humain, mais aussi permettra d’éviter les risques de disparition de cette ressources sine qua non.

Alors que le monde célébrait mercredi 26 juillet 2023, la journée internationale de conservation de l’écosystème des mangroves, l’UNESCO a appelé à redoubler les efforts de sauvegarde de ces écosystèmes au regard de l’urgence climatique. En effet, plus des trois quarts des mangroves dans le monde sont aujourd’hui menacées. Cela constitue un impact direct sur les organismes aquatiques et terrestres. Cet état de choses n’est pas de bons alois dans la mesure où, « les mangroves sont aussi de puits de carbone essentiels que nous ne pouvons pas laisser disparaitre », a déclaré Audrey Azoulaay, Directrice générale de l’Unesco.  

C’est dans ce cadre que l’institution culturelle de l’ONU pilote un projet de restauration des mangroves dans sept pays d’Amérique latine. Objectif, instaurer un cadre de partage de connaissances entre les populations locales autochtones et la communauté scientifique. Par ailleurs, l’UNESCO entend organiser des campagnes de sensibilisation et de rééducation dans les écoles et même au-delà. A cet effet, une exposition sera présentée à son siège à Paris en septembre prochain. Cette phase sera suivie d’une tournée mondiale.

Selon la patronne de l’UNESCO, l’objectif, c’est de faire  « connaitre les mystères des mangroves, leur valeur, leur beauté, et leur vulnérabilité », afin que nos sociétés s’investissent véritablement dans leur mission de protecteur.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcement en eau potable à Akpakpa et Agblangandan : un projet ambitieux jusqu’en 2025

Le gouvernement béninois a lancé le 11 juin 2024, le Projet de renforcement en eau potable…